MAY YOU STAY / FOREVER YOUNG

En 2017-2018, pendant une année, Elie Monferier a sillonné les nuits berlinoises, parisiennes et bordelaises, à la rencontre de la génération Y. Forever Young en est le témoignage photographique, systématique et excessif. Du désir à la désillusion, c’est l’affirmation d’une énergie farouche et d’une jeunesse impétueuse, éprise d’ivresse et déterminée à jouir jusqu’à l’oubli. C’est le portrait d’une génération dérivant dans la nuit, à la recherche du bonheur d’un soir et consommant d’une même manière sentiments, alcools et corps.

 

Deux ans après cette plongée stroboscopique dans la génération Y, la pandémie mondiale de Covid 19 imposait le confinement des populations et affectait en profondeur notre manière de vivre ensemble. Toutes nos habitudes, toutes nos manières de se mouvoir, de se regarder, de se penser, de faire la fête et de se rencontrer ont été subitement infectées par le virus. Elie Monferier s’est alors interrogé sur le devenir des corps et la fuite du temps. Pendant le premier confinement, par l’altération chimique des tirages de Forever Young, il a travaillé l’épuisement de la matière, accéléré la dégradation de ses archives et corrompu l’image imprimée. En résulte des photographies où la jeunesse se retrouve en suspens, prise au piège d’un irréversible processus d’usure. Le monde alentour n’y est plus que flou, vertige et instabilité.

 

Avec May You Stay – Forever Young, travail s'inscrivant dans la tradition des Vanités, qui rattache l'ensemble des agitations et des joies terrestres à la conscience de notre propre finitude, Elie Monferier continue d'explorer la question plus large de l’énergie vitale, du désir et des liens complexes que nous entretenons avec le vivant – cette puissance ici qui nous altère et nous meut en un perpétuel changement.